8 Comments

  • silvestre 27 mai 2019 Reply

    Personnellement ,je n’ai pas donné beaucoup de fessées à mes enfants ,ni à mes petits-enfants ; ça ne sert pas à grand’chose et ,en plus, on leur dit de ne pas se battre …

    • Marion_Sigaut 20 juin 2019 Reply

      Quel est le rapport avec l’interdiction, par l’État, de la fessée ?

  • Emmanuel 20 octobre 2019 Reply

    Silvestre,

    Si je reprends votre raisonnement, et que je le soumets à l’analogie, ça donne ceci :

    – personnellement, je n’ai jamais pris d’argent aux autres sans leur consentement, et on m’a toujours expliqué que voler, c’est pas bien. On interdit les impôts, les taxes, les amendes … ?

    – personnellement, je n’ai jamais blessé ou tué personne. Et on m’a toujours expliqué que tuer, c’est pas bien. On interdit l’armée, la police, la gendarmerie ?

    Votre raisonnement ne tient pas debout, il n’en m’est pas un. Si on applique les 2 analogies que je vous expose, bienvenue en enfer. Même chose pour l’interdiction de la fessée. Bienvenue en enfer.

    Déjà il y a 2500 ans, Platon disait dans « la république » : 
    « Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leur parole, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus au-dessus d’eux l’autorité de rien ni de personne, alors c’est là en toute beauté et toute jeunesse le début de la tyrannie. »

    Voilà l’aboutissement de la république, 5ème édition, qui fut imposée à la France.

  • Aurélie Petit 29 décembre 2019 Reply

    Merci Mme Sigaut pour toutes ces précisions.
    Ayant travaillé dans les services de protection de l’enfance, je suis bien placée pour dire qu’il n’y a pas plus d’intérêts envers les enfants qu’il n’y en a pour leurs droits! La loi anti fessée est une ignominie, c’est juste une raison d’exploser un peu plus la famille et ses valeurs!

  • Olivia Pelka 31 décembre 2019 Reply

    Bonjour Madame,

    Je commence à peine l’écoute de votre conférence ci-dessus et je me sens soudainement moins seule. D’ailleurs, j’ai abouti sur votre site internet en faisant une recherche sur vous après vous avoir entendue, dans un vidéo YouTube, parler de la « libération de la femme ». J’ai été enchantée de vous entendre.

    Je suis une femme de 51 ans, mère de deux garçons. Je me suis crue féministe, jusqu’à ma première grossesse, à 29 ans. À partir de là, j’ai compris plusieurs choses… et je ne me suis plus jamais identifiée au féminisme.

    Et maintenant, je constate qu’en plus, vous défendez la même position que la mienne en ce qui a trait à la fessée (défense qui m’a valu de nombreuses invectives et insultes!). Je suis enchantée de faire votre découverte, madame. Je poursuis l’écoute de votre conférence, mais aujourd’hui est le 31 décembre et donc, le temps manquera pour que je la termine aujourd’hui, mais je tenais à vous dire, immédiatement, merci.

    • Marion_Sigaut 9 janvier 2020 Reply

      Que votre message, que je viens de trouver, me soit l’occasion de vous souhaiter une bonne et excellente année.
      Les temps sont à la révélation. Nous approchons de grandes secousses, de terribles violences. Mais la vérité est en marche et les rencontres se font.
      Portez-vous bien,
      Marion Sigaut

Répondre à Olivia Pelka Annuler la réponse