Mourrir à l’ombre des Lumières.

Mourrir à l'ombre des Lumières[Date de publication] 2010
[Dimensions] 21,8 x 14,6 x 3,4 cm
[Pages] 390

Quel rapport peut-il y avoir entre un roi débonnaire, un domestique ombrageux et une magistrature frondeuse ? Par une glaciale soirée de 1757, Damiens, le domestique, frappa Louis XV, et les magistrats s’empressèrent de supplier qu’on leur confie un jugement qui n’était pas de leur ressort. Damiens a-t-il agi seul, et pourquoi ? Comment le roi, que sa douceur naturelle poussait à la clémence, a-t-il permis le déchaînement de barbarie que fut la mise à mort de celui qui n’avait fait que l’égratigner ? En donnant la parole à l’un des principaux enquêteurs de l’époque, le prince Emmanuel de Croy, l’historienne Marion Sigaut met au jour la réalité terrible, et jusque-là ignorée, d’un procès truqué de bout en bout. D’une plume alerte, elle perce enfin le mystère Damiens et révèle les liens inouïs qui pouvaient exister, trente ans avant la Révolution, entre un fils du peuple, un roi absolu et les plus ardents opposants à l’absolutisme.

3 Comments

  • Caroline L 2 janvier 2016 Reply

    Bonjour Madame Sigaut, après avoir vu plusieurs de vos conférences disponibles sur youtube, je suis à la recherche de ce livre ainsi que celui concernant l’hôpital général.
    Ils sont en rupture de stock partout. J’ai vu que vous disiez que l’hôpital général reparaîtra bientôt chez kontre kulture, en est-il de même pour le livre ci-dessus?

    Merci d’avance pour votre réponse.
    Meilleurs vœux 2016 par la même occasion.

    Caroline

    • Marion Sigaut 11 janvier 2016 Reply

      Bonjour Caroline,
      Non il n’est pas prévu pour le moment de réédition du roman. Mais j’envisage de le refaire, sous forme d’essai historique qui était d’ailleurs sa forme primitive.
      Où habitez-vous ?

      • Caroline L 15 janvier 2016 Reply

        Bonjour, merci pour votre réponse. Je fais des études d’Histoire, donc si vous ressortez vos travaux sous forme d’essai c’est tout aussi bien et dans les deux cas c’est intéressant.
        J’habite à Lille.

        Caroline

Laisser un commentaire